Retour au numéro
Vue 117 fois
02 juin 2022

Le leadership pour faire émerger les valeurs et les responsabilités de nos entreprises

Quand on lui parle de leadership, Pierre-Olivier est intarissable… Il faut dire qu’il est bien placé pour observer les chefs d’entreprise et les évolutions des pratiques managériales : chef d’entreprise lui-même, il est aussi Président du Medef 31 depuis la rentrée 2020 !


Pierre-Olivier Nau
TBS 2000

CEO MANATOUR, Président Medef 31

 

Son premier constat est celui d’une transition accélérée des méthodes de travail qui a encore été amplifiée par la crise sanitaire que nous venons de traverser. Le télétravail et le management à distance en sont les manifestations les plus flagrantes mais aussi les plus clivantes. La résistance au changement étant un phénomène largement partagé, Pierre-Olivier l’observe au niveau des patrons qu’il côtoie : une partie seulement des dirigeants ont rapidement assimilé les enjeux du télétravail de masse et l’adaptation nécessaire du style managérial ! D’autres restent arc-boutés sur les vertus du présentiel au siège de l’entreprise et des liens informels noués autour de la machine à café qui, il faut bien l’admettre, ont fait leurs preuves…  

L’hybridation du travail entraîne une évolution radicale du logiciel managérial

Le monde du travail est donc aujourd’hui confronté à une hybridation de ces deux visions qui intègre progressivement une partie distancielle en se bâtissant au fur et à mesure un nouveau référentiel : nombre idéal de jours de télétravail, régulation du nombre et de la durée des réunions en visio, financement de tout ou partie de l’équipement pour le télétravail à domicile, émergence de nouveaux réseaux de tiers lieux proches du lieu de résidence des salariés… La crise du COVID a bouleversé la donne et rendu obligatoire une évolution du logiciel managérial et de la notion de leadership. Pour proposer une vision aux équipes déstabilisées par la crise il a fallu que les dirigeants mobilisent toutes leurs capacités de remise en question et de changement de paradigme.

Le rapport au travail a été profondément modifié

La « Grande Démission », le mouvement qui inquiète aux Etats-Unis, touche plusieurs millions de salariés qui souhaitent réorienter leur vie, s’installer en freelance, reprendre des études ou changer de secteur d’activité. Pour autant Pierre-Olivier ne croit pas à la fin du salariat annoncée par certains économistes mais admet que le CDI n’est plus forcément l’alpha et l’oméga des jeunes qui entrent sur le marché de l’emploi. Pour lui la loi Pacte de 2019 constitue une étape majeure dans l’évolution des valeurs des entreprises et donc un moment important dans l’évolution du leadership : elle vise à repenser l’objet social de l’entreprise et consacre la notion de responsabilité sociale des entreprises (RSE) comme socle de l’entreprise. Elle encourage ainsi la coproduction des valeurs de l’entreprise.

 

La loi Pacte de 2019 constitue une étape majeure dans l’évolution des valeurs des entreprises et donc un moment important dans l’évolution du leadership.

 

Dans le même registre, Pierre-Olivier est convaincu qu’aujourd’hui le charisme des entreprises et de leurs dirigeants repose en grande partie sur la marque employeur articulée autour des thématiques RSE qui motivent les jeunes générations : accompagnement de la transition climatique, égalité femme/homme, équilibre vie privée/ vie professionnelle, plus de sens et moins de dividendes…

Les admissibles au concours de TBS Education sont au diapason de ces nouveaux enjeux

Nous avons d’ailleurs tous les deux constaté ce tropisme chez les candidats qui se présentent aux jurys de TBS Education : la plupart des expériences associatives ou des projets présentés tournent autour de ces enjeux environnementaux et sociaux.

 

Le charisme des entreprises et de leurs dirigeants repose en grande partie sur la marque employeur articulée autour des thématiques RSE

 

En ce qui concerne sa propre entreprise, Pierre-Olivier a mis ses convictions en pratique en créant chez Manatour un poste de responsable RSE qui travaille sur des projets de déplacement en mode doux, d’économie d’énergie, de biodiversité (Ruches, Tiny Forêts) car il estime que le sujet est crucial, y compris pour les petites et moyennes entreprises. Dans le même esprit, il prône également la fusion du Ministère de l’Economie et de celui de la Transition Écologique pour accélérer le mouvement. Il est donc tout à fait évident pour lui que l’économie et l’entreprise sont au cœur de multiples transitions sociales, économiques, environnementales.

La transition écologique est au cœur des mutations de l’entreprise

À cet égard Pierre-Olivier pense que les Pays nordiques, la Côte Ouest des Etats-Unis et l’Allemagne sont très en avance de ce point de vue. Mais le degré d’agilité dépend aussi de la taille de l’entreprise, la prise de risque est plus libre dans les PME, ou du secteur d’activité, le secteur du service par exemple. Les défis se succèdent et Pierre-Olivier constate que l’esprit entrepreneurial a brillé pendant cette crise sanitaire qui exacerbe l’esprit d’innovation, d’adaptation et la prise de risque. L’audace est plus que jamais un puissant moteur du leadership y compris dans les grands groupes qui encouragent l’intrapreunariat ! De l’audace, encore de l’audace toujours de l’audace, telle doit être l’antienne des leaders du monde qui se dessine devant nous, mais dans le respect des valeurs renouvelées de l’entreprise initié par la loi Pacte…

 

 


 

 

À propos du MEDEF Haute-Garonne :

Le Medef 31 est le premier réseau d’entrepreneurs de Haute-Garonne, fédérant près de 800 entreprises dont 95 % de TPE / PME représentant plus de 76 000 salariés et 16 syndicats professionnels (soit plus de 2 000 entreprises). Il défend et fait valoir les intérêts des entreprises auprès de l’ensemble des décideurs et promeut l’esprit d’entreprendre. Il accompagne les chefs d’entreprise dans leur quotidien en apportant des informations et des conseils dans les domaines social, juridique, formation, emploi, économie. Le Medef 31 est présidé par Pierre-Olivier Nau.

 

À propos de Manatour :

Le groupe Manatour, entreprise toulousaine familiale, créé il y a 31 ans et composée de 110 personnes, est le leader français de la visite d’entreprise et de la découverte économique. Plus de 700 000 visiteurs découvrent ses sites chaque année, mix de populations « grand public » locales ou touristiques, de clientèles scolaires et d’entreprises. Depuis 2015, le groupe Manatour est également le gestionnaire du complexe aéronautique Aeroscopia à proximité des usines Airbus à Blagnac.

 


 

 

Auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.