Actualité

Vue 2154 fois
15 juillet 2019

Nos Parcours Incroyables : Claudine SOURNAC (TBS 1992)

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Pourquoi avez-vous choisi Toulouse, et TBS, pour suivre vos études?

Après avoir fait une prépa littéraire (hypokhâgne à Pierre de Fermat) et un BTS Commerce International, je cherchais un cursus qui ne soit ni purement intellectuel, ni totalement spécialisé et j’ai choisi l’ESC Toulouse : Un parcours généraliste de haut niveau.

 

Pouvez-vous nous parler de votre parcours étudiant à TBS ? 

J’ai rencontré à l’Ecole des étudiants de tous horizons, parfois très différents du mien. En dernière année, j’ai été à Berlin avec les étudiants qui s’apprêtaient à faire une année en Allemagne, en double diplôme. Le mur de Berlin venait à peine de tomber. C’était assez incroyable de découvrir les quartiers à l’Est.

Puis, nous avons accueilli quelques étudiants allemands dans notre classe, pour la 3ème année. Cela a encore augmenté la diversité des étudiants, en intégrant des profils ingénieurs.

 

Qui êtes-vous aujourd’hui ?

-Dans quelle optique êtes-vous entré(e)s dans la vie active après le diplôme ? Quelles étaient vos motivations ?

J’avais choisi en option majeure, en dernière année, commerce international. L’idée d’interculturalité, la curiosité de découvrir d’autres réalités économique, culturelles… me plaisait. En sortant de l’Ecole, on m’a proposé un job dans un organisme de formation : 6 mois pour faire du développement commercial. Je n’y ai pas triplé le chiffre d’affaires mais par contre, j’y ai découvert ma voie. Au bout de mon CDD, j’ai recherché une opportunité dans le même domaine, que j’ai trouvé rapidement et cette fois, j’avais un poste de développement commercial, mais aussi de management d’équipe et rapidement j’ai été amenée à intervenir moi-même en conseil auprès de PME.

 

Quelle est votre situation actuelle ?

J’ai ensuite exercé pendant 16 ans au sein de directions des Ressources Humaines d’ETI et grand groupe, en tant que responsable de département Développement RH (DRH adjointe).

Aujourd’hui, Je fais du conseil en Ressources Humaines, management et organisation ; de la formation aussi dans les mêmes domaines.

 

Pourquoi avoir choisi ce métier, ce projet ?

L’envie de transmettre, de partager, la curiosité intellectuelle sont une moteur important. Et le plaisir bien sûr ! celui de rencontrer des chefs de petites (mais très belles) entreprises, celui de contribuer à rendre les structures plus performantes et ceux qui y travaillent plus épanouis.

 

Que vous ont apporté vos études dans cette réalisation personnelle et/ou professionnelle ? 

J’ai passé un DESS en Ressources Humaines après mes 5 premières années, en organisme de conseil et de formation. Aujourd’hui, ma double formation m’apporte beaucoup dans ma posture auprès des patrons et managers. J’ai l’impression que ma formation généraliste à TBS me permet d’avoir une compréhension aisée des problématiques business, des enjeux financiers… Les décideurs me disent souvent : c’est fou, comment vous avez deviné qu’on été dans tel ou tel type de contexte ? Merci TBS !

 

Comment vous positionnez-vous dans le réseau des alumni ?

Comment recommanderiez-vous son utilisation ?

 J’ai rapidement été amenée à m’engager au sein de l’Association. Tout d’abord dans le cadre du magazine Agora (maintenant la Tribu). Les années où j’ai été rédac. chef m’ont donné l’occasion de découvrir des Alumni de toutes générations, avec des parcours parfois très étonnants, de constater combien l’entraide pouvait être puissante entre Alumni. De mon côté, j’ai souvent été sollicitée pour conseiller, mettre en réseau, … et je l’ai toujours fait avec plaisir.

Aujourd’hui, je suis responsable de la Tribu RH et mentor / marraine de plusieurs étudiantes.

 

Quels conseils donneriez-vous aux alumni de TBS, étudiants ou diplômés ?

Soyez curieux, soyez ouverts, et faites-vous confiance !

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.