Actualités

Partager sur :
17 février 2020
Portraits

Nos Parcours Incroyables: Elisabeth ROUX (TBS 1993)

Vue 464 fois

Conseil de spécialiste du développement des valeurs, des comportements, de l’intelligence émotionnelle : « Il faut donner avant de recevoir. Le réseau alumni fait en grande partie la réputation de l’école, au-delà des rankings. Soyez actifs !! »

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Pourquoi avez-vous choisi Toulouse, et TBS, pour suivre vos études?

Après avoir fait un BTS à Toulouse, je souhaitais incorporer une grande école. J’ai donc fait un choix très stratégique : j’adore la mer et le ski. Toulouse étant au croisement entre l’océan, la méditerranée et les Pyrénées, je n’ai pas douté. Et puis je connaissais déjà la Cave…Par contre, je me suis préparée, j’ai pris des cours de statistiques et j’ai bien travaillé pour le concours.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours étudiant à TBS ? 

Je me suis éclatée. On était relativement une petite promo. Je vivais à côté et on se connaissait tous. J’ai fait partie du BDS, avec toute l’équipe de rugby, grandiose ! Je garde un très bon souvenir de notre campagne. Et puis j’ai eu le privilège d’avoir un parrain très spécial : Mr. Ain ! pour ceux qui ne connaitraient pas, c’était le Directeur de l’école à l’époque.

Avez-vous des anecdotes de promo à partager ? (Associations étudiantes, projets, professeurs…)

J’ai bizuté mes collègues de promo car je connaissais la promo d’avant. J’ai donc eu le privilège de dormir dans un bungalow quand mes copains dormaient à la belle étoile, j’ai vécu le week end dans les Landes comme une grande fête sans stress. C’était très marrant de voir la tête de certains quand ils ont découvert que j’étais de leur promo.

Sans parler de la Cave… il y a trop d’anecdotes à raconter. C’était magique !

C’est grâce à l’école que j’ai trouvé mon premier job. Je comptais faire un master ou une formation aux USA mais l’école m’a appelée en plein été et à l’époque, sans portable, c’était tout un challenge ! Mais j’étais dans mon appart d’étudiante… Je n’ai pas pu refuser une opportunité à Madrid. J’ai été sélectionnée et j’ai changé tous mes plans.

Qui êtes-vous aujourd’hui ?

Quelle est votre situation actuelle ?

Après 26 ans en Espagne, à diriger des sociétés de conseil en RH, je viens de créer ma propre structure en Juillet. J’ai un partenariat avec des experts anglais en Leadership.

Mes clients m’ont toujours suivie et ils n’ont pas manqué à l’appel une fois de plus. Je suis spécialisée dans le développement des leaders et du leadership. Passionnée par l’intelligence émotionnelle, j’ai un background de chasseur de tête, je suis executive coach et je fais des formations sur mesure pour des programmes de leadership. Je travaille à l’international et fais travailler des équipes un peu partout.

Où vous voyez-vous dans dix ans ?

J’ai énormément de chance, mon métier est réellement ma passion. Je m’éclate dans mon travail et il m’enrichit beaucoup même si à la base, j’aide les autres. Je voyage beaucoup : j’accompagne les leaders et mes clients partout dans le monde.

Je me suis prouvée beaucoup de choses, j’ai dirigé plusieurs businesses et notamment la filiale espagnole d’une société cotée en bourse à Londres. Je suis arrivée à la conclusion que, pour les années à venir, je continuerai à faire la même chose, que ce soit à mon compte ou pour des anglo-saxons (à la pointe du leadership). Le format n’a pas d’importance. Les techniques évoluent très vite et il nous faut s’adapter en permanence mais le développement des valeurs, des comportements, de l’intelligence émotionnelle, des leaders… sera toujours d’actualité.  

Comment vous positionnez-vous dans le réseau des alumni ?

Comment le réseau alumni a-t-il été un appui pour vous ?

Le réseau alumni a toujours fait partie de ma vie professionnelle et personnelle. J’ai toujours reçu tous les alumni arrivant à Madrid où je suis basée, pour simplement les connaitre ou les aider, que ce soit dans leur job ou pour leur installation. J’ai de super amis dans le réseau.

Comment recommanderiez-vous son utilisation ?

Notamment quand on est à l’étranger, je recommande vivement de prendre contact avec les Alumni, c’est une magnifique manière de connaitre de nouvelles personnes, de s’assurer une installation plus sereine et bien sûr d’ouvrir son horizon professionnel.

Quels conseils donneriez-vous aux alumni de TBS, étudiants ou diplômés ?

Il faut donner avant de recevoir. Le réseau alumni fait en grande partie la réputation de l’école, au-delà des rankings. Soyez actifs !!

Enfin, acceptez-vous que les alumni vous contactent directement, s'ils sont intéressés par votre parcours ?

Oui bien sûr.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.