Actualités

Partager sur :

Isabelle Verges publie son premier roman, « Vagues à lames », un rêve devenu réalité

04 juillet 2022 Portraits / Podcasts

Quelle est votre parcours professionnel après TBS Education ? 

 

J’ai été diplômée en 1998, parcours grande école, et mon parcours s’est construit autour des secteurs marketing et commercial. Je me souviens encore qu’à la remise de nos diplômes, on nous avait dit que notre génération était vouée en moyenne à changer 12 fois d’entreprises, je n’y croyais pas vraiment mais il faut croire que je n’en suis pas si loin ! Après TBS, j’ai enchainé différents postes dans l’industrie et l’IT en tant qu’ingénieur d’affaires BtoB, Customer Supply Chain Manager, Responsable Produits... Aujourd’hui, je suis freelance dans un cabinet de recrutement en tant que chargé d’affaires recrutement depuis 2020 en région bordelaise. En parallèle, ma passion pour l’écriture n’a fait que croître, et m’a menée à publier mon premier roman : « Vagues à lames ». J’ai toujours préféré la partie « écriture » dans mes activités professionnelles que ce soit dans la rédaction de contenus (sites web, fiches produits, formation) ou actuellement dans les synthèses de personnalité des candidats. J’ai réussi à intégrer mon goût pour l’écriture dans mes différentes expériences professionnelles. En réalité, j’ai toujours rêvé d’écrire un roman et puis un jour, j’ai osé.

Comment ce rêve est devenu réalité ?

 

J’écris depuis toujours, beaucoup de poèmes notamment mais aussi sur mes journées, sur ma famille. J’ai un côté artistique qui ressort depuis petite et j’adorais la littérature, le français et la philosophie. Même si je rêvais d’écrire un livre, je voulais me sentir légitime avant de me lancer dans cette folle aventure. Pour cela, j’ai suivi la Masterclass en écriture de « The Artist Academy » avec Eric-Emmanuel Schmitt. L’objectif de cette formation était de stimuler notre créativité tout en apprenant et maitrisant les techniques transmises par l’auteur afin de définir sa propre méthode d’écriture. En plus du sentiment de légitimité, cette Masterclass m’a permis d’avoir les clés pour construire un ouvrage cohérent.  Véritable source d’inspiration, cela a été un tremplin pour mon projet.

 

Comment trouver l’inspiration pour écrire tout un roman ?

 

Pour l’écriture de mon premier roman, je me suis inspirée de mon environnement, notamment pour le choix des lieux géographiques. J’ai choisi des villes que j’aime : l’histoire se déroule entre Toulouse, Bordeaux et le bassin d’Arcachon. Ce sont des endroits qui m’ont marquée : Toulouse, ma ville d’origine, où j’ai fait mes études et le bassin d’Arcachon, une région dont je suis tombée amoureuse à la suite d’une opportunité professionnelle. Mon inspiration est venue très naturellement. 

J’ai toujours eu beaucoup d’imagination ce qui m’a permis de créer une histoire 100% fictive, inspirée de mes centres d’intérêt pour le sport et la musique mais aussi de mon environnement. Au fur et à mesure que j’écrivais, l’imaginaire s’agrémentait, je ne saurais pas comment l’expliquer, c’était naturel pour moi. J’avais simplement envie d’avoir une histoire cool et un peu « girly », qui ressemble à ce que j’aime lire.

 

Quelles sont les étapes d’écriture d’un roman ? Est-ce un long processus ?

 

J’ai commencé par écrire plusieurs idées dans un carnet, notamment sur les personnages. J’avais appris pendant la Masterclass qu’il est important de bien travailler ses personnages, définir leurs qualités et leurs défauts. Ensuite, j’ai réfléchi à un plan structuré et quand j’ai estimé qu’il était assez détaillé et agrémenté au maximum, je me suis lancée. J’ai commencé à écrire puis il y a eu quelques changements dans la rédaction. De nouveaux personnages sont arrivés, j’ai fait des adaptations au fur et à mesure et mon plan s’est étoffé. Au total, l’écriture a duré un an, en pleine période Covid, j’ai vraiment eu du temps pour me focaliser dessus. Ensuite, j’ai fait des tests sur plusieurs lecteurs d’âges différents parmi mes proches. Enfin, j’ai réalisé des corrections à la suite de leurs remarques. C’est assez long en réalité, cela m’a pris deux ans depuis mon plan jusqu’à la publication après correction finale par une professionnelle. Le travail le plus fastidieux finalement a été, dans un second temps, la recherche d’une maison d’édition : un véritable parcours du combattant (rire) !

Je partais de zéro, sans expérience dans ce milieu et je voulais faire les choses correctement. Mais j’ai été confronté à un problème de taille : les maisons d’édition ne prennent quasi plus de primo-romancier. J’ai donc fait le choix de Librinova, maison d’auto-édition. Leur offre packagée m’a permis d’aller plus vite pour publier mon roman. Cet accompagnement dans l’autoédition permet de rendre accessible la publication d’un livre tout en démocratisant l’accès à l’édition. Ainsi mon roman est disponible sur commande dans plus de 5 000 librairies en France et sur les sites Amazon, la Fnac, Cultural ou dans les Espaces Culturels Leclerc. C’est déjà une bonne vitrine pour moi !

 

En quoi ce roman est spécial ?

 

Je n’ai pas la prétention de dire que mon roman est spécial (rire). C’est juste une histoire agréable à lire, pour s’évader un peu, un roman « feel good » en somme. C’est une histoire d’amour avec les différents aléas que cela comporte, dans un environnement ludique entre musique et sport. Je voulais que cette histoire fasse surtout rêver. L’héroïne est une personne qui reprend sa vie en main après s’être un peu négligée aux dépens de sa famille, elle vit alors de nouvelles aventures avec pour toile de fond océan et nature. C’est un peu courageux d’écrire, car, tout en racontant une histoire totalement fictive, on s’inspire de notre vécu, nos sentiments, mais toujours dans l’imaginaire. Or, mon entourage a parfois du mal à le comprendre. Ce roman est la concrétisation d’une passion, j’espère que l’aventure ne fait que commencer.

 

Comment votre formation au sein de TBS Education vous a aidé dans ce nouveau projet ? 

 

C’est lorsque je me suis renseignée sur le monde de l’édition, que j’ai réalisé que ma formation au sein de TBS Education était un atout. Dans un univers très concurrentiel, le marketing, la communication et le réseautage sont essentiels. Tout comme la partie de prospection physique qui est très importante pour se faire connaitre et promouvoir le livre au sein de salons ou lors de séances de dédicaces. En fait, TBS Education et mon expérience professionnelle m’ont aidée à comprendre les codes de ce secteur particulier et à appliquer mon sens commercial.

 

Est-ce que cela vous fait rêver d’être écrivaine à temps plein ?

 

En effet, cela serait mon but si j’en avais l’opportunité, mais c’est un secteur particulier où il est difficile de faire sa place. Beaucoup de maisons d’édition ont souffert pendant la crise Covid, certaines ont fusionné ou fermé. C’est peu rentable financièrement quand on démarre comme moi. J’aimerais vivre de ma passion mais il me faut une grande dose d’optimisme (rire).

 

Quelles sont vos projets futurs ?

 

J’aimerais trouver à nouveau le temps d’écrire la suite de ce roman, finir mon site d’auteur et mon blog associé. J’ai aussi en tête un troisième ouvrage lié aux différentes expériences professionnelles que j’ai vécues dans le management mais romancé évidemment. Un jour j’espère devenir écrivaine à plein temps et vivre de ma passion.

 

Quels conseils pouvez-vous donner à un Alumni qui souhaite se lancer dans l’écriture ?

 

Je pense qu’il faut être persévérant, motivé, mais surtout ne pas hésiter à concrétiser son envie. Bien sûr, cela demande une certaine rigueur et de l’organisation pour proposer un projet respectueux du lecteur. Cela passe aussi par l’apprentissage des bonnes pratiques. Je pense que si la motivation est réellement là, tout le monde peut arriver à trouver l’énergie nécessaire. C’est une expérience très enrichissante et personne ne devrait se mettre de barrières pour réaliser son rêve, que ce soit artistique ou autre. Il est également important d’être soutenu par ses proches et d’être à l’écoute des critiques constructives, surtout lors des phases de test du livre. Aussi, je suis tout à fait disponible pour partager mon expérience. C’est pour cela que j’aimerais avancer rapidement sur la création de mon  site internet où je raconterais mon expérience, et j’espère qu’il pourra aider plus d’une personne à sauter le pas dans cette grande aventure !

Vous devez être connecté et cotisant.e* pour contacter Isabelle VERGES (TBS 1998)

* Les diplômés de TBS Alumni des promos 2017 et antérieures sont appelés à cotiser à vie pour bénéficier de l'ensemble de nos services. En savoir plus

Les autres membres sont invités à démontrer leur esprit de solidarité en devenant Membre Donateur de la Fondation TBS. En savoir plus




3
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.