Actualités

Partager sur :
20 août 2020
Portraits

Hassan CHRAIBI (TBS 2011) - Membre du Comex de l'usine Airbus de Brême

Vue 2770 fois

"Je suis tombé amoureux de l'adrénaline de l'accomplissement collectif mais aussi de la chaleur des échanges humains lorsqu'ils sont basés sur la confiance."

   
   

Pourquoi avez-vous choisi TBS pour vos études ? Parlez-nous de votre parcours étudiant à TBS !

Le choix de Toulouse s'est fait sur un rêve. Celui de travailler dans le monde de l'aérospatial. En étant enfant, ma famille m'appelait "l'astronaute" car j'avais toujours la tête dans les étoiles des nuits marocaines. Bien sûr en arrivant à Toulouse, je ne connaissais personne en général et encore moins dans le monde aéronautique, mais l'obsession d'y rentrer m'a fait rencontrer les bonnes personnes. J'ai donc fait le parcours en apprentissage (avec Airbus), major en Supply Chain et Opérations. 

Avez-vous des anecdotes de promo à raconter ? Ou étiez-vous engagé.e au sein d’une association lors de vos années à TBS ?

En général j'étais boulimique d'activités extra-scolaires avec cours de Chinois (où j'ai rencontré ma future femme), Salsa, Associations étudiantes, Volley, Debating, Natation, Judo, Boxe Thai, Tennis. Je pense que c'était la célébration de retrouver la notion de temps libre après la prépa. Ça s'est par la suite un peu calmé avec le rythme de l'apprentissage.   

Que faites-vous aujourd’hui et comment en êtes-vous arrivé à ce stade de votre carrière professionnelle ?

Les études m'ont d'abord apporté de l'endurance. La prépa puis le rythme intense de l'apprentissage m'ont appris à abattre de grandes quantités de travail, tout en gardant une certaine sérénité (grandissante avec les expériences). Les études m'ont aussi appris à tisser des liens forts avec les camarades facilitant l'intégration aujourd'hui parmi les collègues. Enfin, l’esprit conquérant des professeurs (Mr Uche Okongwu, Mr Christophe Benaroya pour n'en citer que deux) m'a donné le courage d'oser prétendre à des positions chez Airbus, classiquement réservées aux ingénieurs.

Je suis installé en Allemagne avec ma femme (camarade de promotion 11). Nous y sommes depuis 6 ans et y sommes très heureux car nous avons atteint notre objectif d'apprendre notre 5ème langue. Je suis toujours avec Airbus (10 ans d'ancienneté déjà !) et ai l'honneur d'être dans le comité de direction de l'usine qui assemble les ailes des long-courriers (Brême), en tant que responsable de la performance opérationnelle et financière.

Je définis mon métier d'abord comme étant manager. J'ai fait ma première expérience de gestion d'équipe il y a 5 ans et je suis tombé amoureux de l'adrénaline de l'accomplissement collectif mais aussi de la chaleur des échanges humains lorsqu'ils sont basés sur la confiance. Aujourd'hui j'ai le privilège de pratiquer l'empowerment des équipes, ce qui veut dire lâcher plus du lest et se laisser surprendre par la créativité et la vigueur des collaborateurs. 

Quels conseils donneriez-vous aux alumni de TBS, étudiant.e.s ou diplômé.e.s qui aimeraient avoir le même type de parcours que le vôtre ?

"For Life is just an employer,
He gives you what you ask,
But once you have set the wages,
Why, you must bear the task.
I worked for a menial's hire,
Only to learn, dismayed,
That any wage I had asked of Life,
Life would have paid.”

Jessie B. Rittenhouse 

Ce poème est de mon point de vue une des clés du succès dans la vie. La réussite est liée à la valeur que l'on se donne soi-même. Si on demande à la vie de nous traiter royalement, nous aurons probablement une vie heureuse ; mais si on est convaincu que la vie est un long parcours du combattant, les chances sont élevées pour une prophétie autoréalisatrice qui nous fera souffrir.  

Donnez-vous des objectifs qui vous font peur et donnez-vous les moyens d'y arriver.
La réussite est plus une affaire d'endurance que de chance ou de talent.

Comment cela peut-t-il s'appliquer à un jeune diplômé sans expérience ? Vous venez déjà équipés avec des avantages que vos seniors n'ont pas : flexibilité, capacité à vivre à bas coût (et donc mobilité), maîtrise digitale, énergie et motivation ! Ne soyez pas arrogants mais sachez que vous avez les moyens de laisser une trace sur votre passage !

 

NB : Pour contacter Hassan CHRAIBI vous devez être connecté et cotisant.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.