Actualités

Partager sur :
09 mars 2020
Portraits

Marine LIENHART (TBS 2018) - Responsable commerciale dans le secteur de l'UpCycling

Vue 503 fois

Proposer une démarche qui est dans la continuité de mes valeurs

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je travaille actuellement en tant que responsable commerciale chez bilum, une entreprise dans le secteur de l'économie circulaire.

Pourquoi avez-vous choisi Toulouse, et TBS, pour suivre vos études ?

J'ai tout de suite été enchantée par la ville, son ambiance chaleureuse et son architecture. Après une année passée en Angleterre en Erasmus, je n'avais qu'une envie : de soleil. L'école a aussi été un coup de coeur, l'accueil des étudiants et le sérieux des oraux m'ont vite convaincue.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours étudiant à TBS ? 

J'ai axé mon parcours sur la vente, avec une majeure marketing puis un master en Commerce International. J'étais curieuse de connaître les techniques qui se cachaient derrière chaque campagne publicitaire, et de connaître de manière plus générale les codes du système économique dans lequel nous vivons.

Avez-vous des anecdotes de promo à partager ? (Associations étudiantes, projets, professeurs...)

Côté associatif, j'étais ravie de faire partie du B3D (Bureau du Développement Durable), et de rencontrer des personnes qui avaient la même sensibilité que moi. Il y a eu les "disco-soupes", les projections (dont le film "En Quête de Sens" avec la présence du réalisateur), et surtout une rencontre forte, celle avec Pierre Rabhi, un agro-écologiste particulièrement inspirant.  

Dans quelle optique êtes-vous entrée dans la vie active après le diplôme ? Quelles étaient vos motivations ?

Un discours de Mme Assassi, ancienne directrice du programme Grande Ecole, m'avait beaucoup marqué : entrer à TBS ce n'était pas tant pour trouver du travail, mais c'était surtout pour trouver LE travail qui nous correspondait vraiment. J'ai toujours gardé cela en tête, et suis donc restée très exigeante au moment du choix de stage de fin d'études, qui très souvent comme cela a été mon cas débouchait sur un emploi.

Quelle est votre situation actuelle ?

Je travaille en tant que responsable commerciale chez bilum, une maison de création qui donne depuis 15 ans une seconde vie à des matières vouées à l'élimination. De grandes entreprises telles qu'Air France, Heineken, LVMH ou encore le Château de Versailles nous confient leurs matières (toiles publicitaires géantes, kakémonos, packaging, uniformes etc.) afin que nous les transformions en sacs et accessoires pour leur propre usage. Réalisées en confection 100% française avec un axe social fort, ces dotations sont utilisées pour leurs cadeaux en interne, clients, presse etc. Si d'ailleurs vous, qui lisez ce paragraphe, pensez dans votre entreprise à une matière en particulier ou aimeriez offrir des cadeaux avec du sens, n'hésitez pas à m'écrire pour en discuter !

Pourquoi avoir choisi ce métier, ce projet ?

Pour le relationnel sans nul doute. J'aime échanger tous les jours avec des personnes nouvelles, prendre le temps d'écouter, cerner les besoins et conseiller au mieux. Le concept de bilum, très original, m'a tout de suite parlé, car durable sur le plan social et environnemental. Ce poste me permet aussi de monter une équipe, ce qui se concrétise cette année avec l'embauche d'une assistante commerciale en plus d'un stagiaire qui m'épaulait jusque-là. Tout cela est très réjouissant. 

À partir de quel moment avez-vous su que cette voie était faite pour vous ?

Au fil des rencontres, qui vous amènent de plus en plus à vous intéresser à un secteur d'activité plutôt qu'à un autre. Je souhaitais vraiment m'épanouir dans un travail que je voulais avec du sens, et c'est pour moi chose faite. J'ai le sentiment de proposer une démarche qui est dans la continuité de mes valeurs.

Comment êtes-vous arrivées où vous êtes aujourd'hui dans votre carrière professionnelle ? 

J'ai commencé mes premières expériences professionnelles dans le secteur du tourisme (office de tourisme, hôtel 5 étoiles, agence de voyages), et dans ce cadre j'avais décidé de passer 6 mois au Costa Rica, ce qui m'a fortement sensibilisé à la protection de notre planète. C'est tout naturellement alors que bilum m'a intéressé ! Mais de façon plus générale, c'est le soutien de mes proches qui reste très précieux, la chance que j'ai eu de pouvoir choisir mes études, mes expériences professionnelles, et puis les hasards des rencontres qui font que j'ai pu trouver un métier qui me plaît.

Que vous ont apporté vos études dans cette réalisation personnelle et/ou professionnelle ?

Les études permettent, surtout quand elles sont loin de chez soi, de mûrir vite, de gagner en indépendance et de se confronter à différentes situations ou personnes. Elles m'ont aussi permis de savoir travailler en équipe et d'être vite à l'aise à l'oral avec les nombreuses présentations demandées

Où vous voyez-vous dans dix ans ?

Je me vois dans un poste à responsabilité, qui me réjouit tout autant que celui d'aujourd'hui, et fait de rencontres.  

Comment le réseau alumni a-t-il été un appui pour vous ?

Encore étudiante en M1 à TBS, je m'étais rendue avec une amie à une réunion alumni au Stade toulousain. Nous ne connaissions pas grand monde, mais j'avais par exemple contacté quelques jours plus tôt Antoine Miche, un alumni pour le moins engagé, et cette soirée m'avait permis de le rencontrer ! Grâce à lui, j'avais été présentée à d'autres alumnis qui avaient les mêmes intérêts que moi, c'était bien là la force du réseau. Grâce à cela, nous avons d'ailleurs un partenariat actuellement ensemble côté pro ! Ce réseau sert, et est un vrai atout pour s'entraider.

Comment recommanderiez-vous son utilisation ?

Profiter des rencontres organisées durant l'année pour nouer des contacts plus facilement, et soigner son réseau pour ne pas l'utiliser seulement quand cela devient primordial.

Quels conseils donneriez-vous aux alumni de TBS, étudiants ou diplômés ?

Rester "aligné" avec ce que l'on est dans le monde professionnel, comme le dit Mme Bonnefous, et se servir de ce réseau précieux. 

Pour contacter Marine LIENHART ou en savoir plus sur l'entreprise bilum, connectez-vous et suivez ce lien

 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.