Actualité

Vue 571 fois
07 octobre 2019

Nos Parcours Incroyables : François RAÜCH DE ROBERTY (TBS 2009)

Un acteur dans la communauté de TBS

"Croyez en vos rêves les plus fous et réalisez les !" Comédien, François nous prouve que ces mots ne sont pas que des mots...

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

François RAUCH de ROBERTY, 34 ans, comédien, promo TBS 2009.

 

Pourquoi avez-vous choisi Toulouse, et TBS, pour suivre vos études?

J’ai découvert Toulouse dès 2003, à 18 ans, quand j’ai intégré ma classe préparatoire et j’étais ravi de pouvoir continuer à vivre dans cette ville en intégrant TBS. En plus, l’accueil des Admisseurs de TBS m’avait beaucoup plu. A cette époque je voulais travailler dans le Marketing Sportif, de préférence dans un club de football.

 

Pouvez-vous nous parler de votre parcours étudiant à TBS ?

J’ai fait mes deux premières années à Toulouse en me spécialisant en Marketing et Communication. Puis, après une année de césure à Paris et à Londres, j’ai fait ma troisième année en option marketing BtoB au campus de Barcelone.

 

Avez-vous des anecdotes de promo à partager ? (Associations étudiantes, projets, professeurs…)

Des anecdotes de promo, je n’ai que ça. J’ai vraiment été très actif dans la vie de l’école et j’y ai vécu deux années inoubliables. Entre les Open Bars à l’Aposia, la campagne pour le BDS avec notre liste Spor’Rabbit, les WEI, le « semi-neige », les soirées dans les divers bars et colloc’, le PPP, les Sept d’Art avec quelques prix gagnés, mon surnom ChatMan, les perroquets, les rossignols, les chants, les rencontres sportives Ecricome en pom pom à Reims puis en lapin à Toulouse, les Admissibles, le show d’accueil en « 118-218 », et aussi l’ambiance studieuse mais détendue grâce aux traits d’humour échangés avec certains professeurs, les  projets de groupe,  les nuits blanches pour rendre les dossiers à temps, et les amitiés qui durent encore aujourd’hui. En conclusion, je prends tout, je ne jette rien, et si c’était à refaire, je referais pareil !

 

Qui êtes-vous aujourd’hui ?

Aujourd’hui je suis comédien et j’ai la chance d’en vivre totalement  depuis juillet 2017, soit deux ans seulement après la fin de mon cursus au Cours Florent (2012-2015). Je fais surtout du doublage pour des séries et films, et du théâtre avec notamment cette saison 2018-2019 la pièce Douze Hommes en Colère, mise en scène par Charles Tordjman qui m’a permis de jouer dans une grande salle parisienne (le théâtre Hébertot) puis en tournée en France et Belgique.

J’ai commencé cette reconversion sur le tard, à 27 ans, après un an de théâtre en amateur à Lyon, et surtout 3 ans de jobs dans lesquels je m’ennuyais fermement. Même si j’ai toujours été attiré par la scène et la comédie, il a fallu un bouleversement dans ma vie privée pour que je tente l’expérience. Ça a été comme un saut dans le vide ! Mais je n’ai jamais regretté car malgré les peurs et les doutes j’ai tout de suite senti cette reconversion comme un soulagement, et même une renaissance.

 

Que vous ont apporté vos études dans cette réalisation personnelle et/ou professionnelle ?

Au fil de mon apprentissage et de mon début de carrière, je me suis aperçu que beaucoup de compétences apprises et développées au sein de TBS me sont essentielles : le réseau, l’organisation, la définition d’objectifs à court, moyen et long terme, la capacité à créer son propre besoin, la gestion de projets (pour monter un spectacle par exemple), la mémoire, les différentes techniques de communication, ou encore la soif d’apprendre, de maitriser plusieurs domaines de compétences. En fait, en tant que comédien je suis patron de ma propre micro-entreprise dont le but est de me vendre, moi.

 

Comment vous positionnez-vous dans le réseau des alumni ? Quels conseils donneriez-vous aux alumni de TBS, étudiants ou diplômés ?

Le seul conseil que je peux donner c’est : croyez en vos rêves les plus fous et réalisez les !

Je suis fier de faire partie des anciens de TBS et le réseau des alumni doit pouvoir être une force pour chacun. Je trouve important de garder un lien avec cette école qui m’a vu grandir. D’ailleurs, je remercie Marion Félix et toute l’équipe qui a créé l’évènement Re-Generation Party. C’est vraiment ce qu’il nous manquait : un événement pour faire encore et à nouveau la fête entre « toulousains » !

« Au bord de la Garonne, aux pieds des Pyrénées, dans une grande ville, Toulouse s’est dessinée, Toulouse et son école, l’E.S.C. Toulouse, l’E.S.C. existe, il faut l’encourager ! »


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.