Actualité

Vue 338 fois
04 novembre 2019

Nos Parcours Incroyables : Brice DALLARD (TBS 2003)

Vice President en charge des ventes de l'entreprise d'aviation Avtrade en Asie Pacifique !

"Plus que ce que l'on apprend sur les bancs des salles de classe, [..] c'est le savoir-être qui est le principal enseignement de TBS"

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Brice Dallard, et après des études de Droit, j'ai choisi d’intégrer TBS via le concours d'admission parallèle. J'ai donc intégré l’école en 2e année, et après une année césure a New York avec trois autres camarades de promo, j'ai choisi l'OM Entrepreneur, voulant rester le plus généraliste possible. J'ai immédiatement été séduit par la ville, et le fait que le campus soit au cœur de la ville, plutôt qu'en banlieue. J'avais également des amis qui sont diplômés de TBS et qui m'en avait dit le plus grand bien !

 

Qui êtes-vous aujourd’hui ?

Immédiatement après mon diplôme, je ne savais pas vraiment ou me situer sur le marché de l'emploi, ayant des intérêts variés. La seule chose que je savais, c'est que je voulais débuter ma carrière a l'international, mon année césure a New York m'ayant donne le goût de l'expatriation. Je suis parti a Londres, un peu a l'aventure, avec le contact d'un ami de TBS et de maigres économies, et peu de temps après, je me suis retrouvé dans une fonction commerciale, qui convient bien a mon tempérament touche-a-tout.

J'ai ensuite eu l’opportunité de partir au Vietnam, et ce qui devait être une expérience de 2 ans pour "construire mon CV" a fini par représenter 10 ans de ma vie ! Je suis parti pour travailler dans le sourcing textile, et par chance me suis retrouve dans le secteur de l'aviation, via mon réseau au Vietnam. Immédiatement, j'ai adoré travailler dans ce milieu, a croire que j’étais fait pour cette industrie. Après le Vietnam, je suis revenu a Toulouse, comme une évidence, avant de reprendre le chemin de l'Asie - direction Singapour - ou j'habite depuis 3 ans. Je dirige le bureau de Singapour pour un distributeur de pièces détachées basé en Angleterre, et suis en charge de la zone Asie-Pacifique. 

Si j'ai un regret, c'est de ne pas avoir cherche a intégrer l'industrie aéronautique plus tôt. En étudiant a TBS, c'est un peu un comble, mais toutes les expériences furent bonnes a prendre et m'ont mené la ou je suis aujourd'hui. Ce que je peux dire, c'est que je me sers encore aujourd'hui de concepts appris a TBS, j'ai notamment en mémoire un cours de gestion du temps particulièrement utile. Plus que ce que l'on apprend sur les bancs des salles de classe, je trouve que c'est le savoir-être qui est le principal enseignement de TBS: la débrouillardise pour mener des projets de A a Z, la vie sociale, le travail en groupe... autant d’expériences qui m'aident encore aujourd'hui au quotidien.

Aujourd'hui, je suis vraiment épanoui dans mon milieu professionnel, ainsi que dans ma vie quotidienne et je me vois bien travailler a l’étranger jusqu’à ma retraite. L'expatriation n'est pas toujours facile, mais on apprend beaucoup sur soi, tout en ouvrant son esprit. C'est une expérience vraiment enrichissante a tous points de vue, et je conseille a tout le monde d'essayer, au moins quelques mois. 

 

Comment vous positionnez-vous dans le réseau des alumni ?

J'ai eu la chance de pouvoir trouver mon poste sans avoir besoin d'aide, ayant été chassé par mon employeur, mais il ne faut pas hésiter a utiliser le réseau alumni de l’étranger. Je pense que chacun d'entre nous a fait l’expérience de devoir partir de zéro dans un nouveau pays, et cela rend chacun très ouvert et facile d’accès. Le conseil que je donnerais aux étudiants qui contactent les alumni est de poser des questions assez précises sur le contexte local, et d’éviter les emails-types sans personnalité. Je reçois régulièrement des messages, demandant si nous avons des VIE a offrir chez nous, sans un effort de recherche préalable. Ma société n'employant pas de VIE ou de stagiaires, la réponse est inévitablement assez courte, mais il y aurait beaucoup plus a donner: dans quelle fonction cherchez-vous? quelle industrie? qu'avez-vous a offrir? Les alumni expatriés ont souvent un réseau local qui va au-delà de leur milieu professionnel et peuvent vous mettre en relation avec quelqu'un d’approprié.

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.