Actualités

Partager sur :
08 juin 2020
Portraits

Alec POTIER (TBS 2018) - RH Généraliste chez L'Oréal

Vue 650 fois

« Sans action, les meilleures intentions au monde ne sont rien de plus que ça : des intentions », Jordan Belfort

Cette phrase a été une véritable prise de conscience pour Alec Potier (TBS 2018). En effet, quand on est sur les bancs de l’école, on fantasme sur beaucoup de choses : la vie en entreprise - petite ou grande, la vie en tant qu’entrepreneur, la vie dans une association à visée collective, sa vie de demain...

Et en fait, les choses n’arrivent pas par hasard mais bien par le travail et la passion que l’on met dans ses projets.

Pourquoi avez-vous choisi Toulouse, et TBS, pour suivre vos études ?

J’ai choisi Toulouse parce que je suis tombé sous son charme dès mon arrivée. Avant de passer les oraux pour intégrer TBS, je n’avais jamais mis les pieds dans la "Ville Rose". Son atmosphère bouillonnante, l’accueil chaleureux des toulousains, sa cuisine, l’histoire de la ville comme les petites rues sinueuses du quartier des Carmes, sont autant de choses qui m’ont conquis.

L’école a été aussi un franc coup de cœur en tant que jeune étudiant. Le cycle général de L3 était l’occasion d’avoir un premier panorama sur le monde l’entreprise, et de commencer à poser les fondations des futurs acteurs économiques de demain. Sur le plan académique, la possibilité de tester plusieurs choses dans le parcours de l’école est aussi quelque chose qui a conforté mon choix.

Enfin, l’alternance est une véritable opportunité de s’insérer plus vite dans le monde de l’entreprise et cette possibilité ouverte aux étudiants est un véritable atout !

Pouvez-vous nous parler de votre parcours étudiant à TBS ?

Il n’a pas été consensuel et c’est là toute la richesse de TBS ! Dès la L3, l’école nous offrait la possibilité de travailler en parallèle de nos cours, et j’ai saisi cette opportunité en travaillant à la Mairie de Toulouse.

Après un premier stage dans les télécoms B2B, j’ai effectué le parcours Contrôle de Gestion (DSCG) lors de mon année de M1. La même année, en parallèle des cours, j’ai eu l’occasion de mener plusieurs missions de conseil auprès d’ESCadrille. Cela m'a permis de rencontrer des gens formidables auprès desquels j’ai pu apprendre.

En M2, pendant mon alternance, j’ai achevé mon parcours à travers l’option professionnalisante B2B à Barcelone. Cette dernière étape du parcours a été très importante pour moi, aussi bien sûr le plan personnel que dans mon parcours académique. En effet, cette dernière année a été la transition idéale entre l’école et l’intégration en entreprise. 

Dans quelle optique êtes-vous entrés dans la vie active après le diplôme ? Quelles étaient vos motivations ?

Je suis entré dans la vie active via un parcours en alternance qui m'a permis de capitaliser sur mes acquis. Très curieux de nature, je me suis naturellement tourné vers une entreprise dans laquelle je pourrais continuer à grandir et à développer de nouvelles compétences. Mes motivations sont de viser constamment l'excellence et de pouvoir avoir un impact significatif sur le monde de demain.

Quelle est votre situation actuelle et pourquoi avoir choisi ce métier ? 

Actuellement je suis RH Généraliste en charge des métiers du commerce à la Division des Produits Grands Publics, chez L'Oréal. 

J'ai choisi ce métier, tout simplement parce que j'adore les projets que je mène avec les équipes au quotidien, faire émerger de nouveaux talents et les accompagner pour devenir encore meilleurs demain, c'est passionnant !

A partir de quel moment avez-vous su que cette voie était faite pour vous ?

Initialement, je m'étais destiné à une carrière dans la finance. J'ai très vite changé d'avis après un de mes stages : j'ai pris le temps de faire le bilan et de savoir ce que je voulais vraiment faire dans la vie. La réponse était assez évidente: un métier dans lequel le relationnel est clé. C'est ainsi que je me suis tourné vers les ressources humaines.

Ensuite, il faut être réaliste et honnête avec soi-même, on ne fera pas toute sa carrière dans le même métier ou la même voie. D'ici une dizaine d'années, bon nombre de métiers tels que nous les connaissons aujourd'hui n'existeront plus. Et il ne faut pas craindre un tel changement, car d'ici là de nouveaux métiers et de nouvelles compétences auront émergé.

Que vous ont apporté vos études dans cette réalisation personnelle et/ou professionnelle ?

Les études m'ont apporté un cadre théorique, un modèle de pensées. La pratique, quant à elle, est venue avec les stages et les apprentissages en entreprise. Et dans votre manière d'apprendre, vous apprenez à 10% via l'apprentissage formel (les cours de l'école), 20% par le feedback que vos professeurs et vos pairs vont vous donner et 70% en expérimentant et en pratiquant.

Aussi, des modèles qui peuvent nous sembler très abstraits comme la pyramide de Maslow ou la matrice BCG, une fois mis en musique, prennent tout leur sens.

Où vous voyez-vous dans dix ans ?

J'ai ma petite idée sur la réponse mais je préfère plutôt vous partager un conseil de RH à propos de cette question.

Quand un recruteur vous la pose en entretien, la réponse ne l'intéresse que dans une certaine mesure. Ce qui l'intéresse c'est votre capacité à vous projeter, mais aussi de mesurer l'ambition que vous portez en vous. Ce n'est pas parce que vous répondrez "PDG chez Google" que vous aurez le poste, mais au moins votre réponse donne le ton sur votre ambition.

Aussi, préparez bien cette question, bien qu'anodine, elle peut en dire long sur vous.

Quels conseils donneriez-vous aux alumni de TBS, étudiants ou diplômés ?

Je ne suis pas certain d'être le mieux placé pour donner des conseils, et si je devais me risquer à l'exercice : prenez du plaisir. Cela semble tout simple formulé ainsi, mais vous n'avez pas fait tous ces sacrifices pour vous engager dans quelque chose qui vous plaît à moitié. Faites quelque chose qui vous fait bondir du lit le matin, faites ce qui vous passionne, faites tout simplement ce qui vous rend heureux. Ce que l'on pensera ou dira de vous, ça ne regarde que les autres, mais votre bonheur, ça vous regarde !

NB : Pour contacter Alec POTIER vous devez être connecté et cotisant.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.