Actualité

Vue 160 fois
06 décembre 2018

Sylvie Perrier (1987) crée son entreprise: Go Victoria

Sylvie Perrier, diplômée ESC promo 1987 est aujourd’hui la fondatrice de Go Victoria!

 

Qui est-elle ?

  • Tout d’abord, peux-tu te présenter quelques mots :

J’ai 54 ans, 2 enfants et j’habite maintenant à Grenoble, au milieu des 3 montagnes ( Chartreuse, Belledonne et Vercors) et des 2 rivières ( Isère et Drac). J

Je pratique le tennis avec 1 entrainement par semaine et des tournois locaux.

En plus de mes activités professionnelles, je fais partie du programme « Parrainage » de la CCI de Lyon qui consiste à associer des chefs d’entreprises/cadres à des nouveaux entrepreneurs pour les aider dans leur stratégie de développement. A ce titre , j’accompagne la société de collants de créateurs « marie antoilette », qui existe depuis 6 ans et fait un carton en France comme à l’international. https://www.marieantoilette.com/

 

  • Pourrais-tu nous parler de ton parcours à TBS ?

Après 2 ans de prépa à Lyon, j’ai intégré TBS du temps où on l’appelait encore Sup de co Toulouse et ai été diplômée en 1987.Pour ma 3ème année, je suis partie étudier au Trentpolytechnic de Nottingham ( UK), ce qui m’a permis d’obtenir le double diplôme.

A l’école, j’étais surtout intéressée par les cours de PGE ( Politique Générale d’Entreprise) et DOP ( Développement des Organisations et des Personnes) avec le fameux Jean Claude Merlanne.

Comme c’était surtout le monde industriel qui m’attirait, j’ai choisi l’option « achats industriels » et ça a marché puisque j’en ai fait mon métier !

 

  • Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans ce projet ?

Après plus de 20 ans dans le management des Achats et la Supply Chain, je me suis forgée une solide expertise dans toutes sortes d’activités ( plasturgie, chimie lourde, mines, énergie, agro alimentaire…) et j’ai réalisé ce qui me passionnait vraiment dans ces métiers : découvrir des nouvelles organisations, analyser leur potentiel, et les développer en s’appuyant sur leurs points forts et transformant leurs faiblesses en atouts. Je me suis donc lancé dans le Management de Transition, au début sans savoir que ça s’appelait comme ça ( comme la prose de M.Jourdain !), puis de manière de plus en plus structurée.

Son projet:

  • Peux-tu nous présenter ton projet ?

Go Victoria est un cabinet de Management de Transition dans le domaine des Achats et de la Supply Chain. J’interviens auprès des entreprises avant tout pour assurer la continuité du business, mais aussi pour structurer les process, motiver les équipes et dans certains cas, repenser l’organisation et la vision de ces fonctions stratégiques pour l’entreprise.

Je suis sollicitée par des entreprises de toutes tailles ( grands groupes, ETI, PME) qui ont en général un problème urgent à résoudre : démission/ licenciement/ burn out du manager Achats ou Supply, entreprise en restructuration, carve out d’une activité d’un groupe, prise en charge d’un nouveau projet d’entreprise… Autant de situations, autant de cas de figure et de besoins différents.

Mon action consiste alors à prendre en charge en mode « plug and play »  les équipes, les projets, et de mettre en place des solutions, toujours en intégrant les parties prenantes et en préparant le retour ou l’arrivée du nouveau manager en charge. Les missions peuvent durer de 3 à 18 mois.

 

  • Quand et comment est né ce projet ?

En 2017, Catherine Cazaneuve Vinuales, promo TBS 1987 et présidente de l’Atelier du chocolat à Bayonne , m’a proposé de travailler sur la reconstruction de la Supply chain et des Achats de son entreprise.

Comme il fallait un cadre juridique pour facturer cette prestation, j’ai décidé de créer ma société de management de transition : Go Victoria .

 

  • Quelle est sa valeur ajoutée de ton projet ?
  • Une réponse personnalisée et rapide pour l’entreprise
  • La prise en charge de sa problématique grâce à une expertise acquise dans des groupes industriels internationaux
  • La remise sur les rails de l’organisation sans alourdir sa structure et en préparent le transfert de compétence

 

  • Quelle est l’actualité de ce projet ?

L’activité de Management de Transition est de plus en plus connue et reconnue et les propositions de missions arrivent spontanément : prise en charge d’une équipe Achats de 15 personnes dans une entreprise mécanique, restructuration de la supply chain pour une ETI high tech, réorganisation du sourcing pour un groupe biotech…

 

  • Et son avenir ?

En 2019, je pense développer Go Victoria pour pouvoir répondre à la demande et ouvrir sur d’autres métiers comme la finance/gestion, la RH ou le digital : des embauches en perspective !

 

Go Victoria : en route vers la victoire !

 



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.